Site Histoire-Géographie Académie de la Guyane

Les Européens dans le peuplement de la Terre (Seconde)

Question obligatoire : La place des populations de l’Europe dans le peuplement de la Terre

Ce thème introductif présente la double originalité de se situer sur un temps très long, de l’Antiquité au XIXe siècle, et dans un cadre géographique très vaste, puisqu’il dépasse la simple évocation de l’Europe, pour s’intéresser aux migrations des Européens vers les autres continents.

La question vise d’abord à replacer les populations de l’Europe dans les grandes évolutions démographiques et la répartition du peuplement de la Terre. Il s’agit d’abord de mettre en valeur la permanence du foyer européen dont la place reste relativement stable jusqu’au XVIIIe siècle par rapport aux espaces chinois et indien.
Cette permanence ne signifie pas absence d’évolution. L’histoire de la population européenne fait au contraire alterner des périodes de croissance et de repli dont il convient d’analyser les causes.

Un deuxième problème est celui de l’accélération de lacroissance démographique à partir de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Si le phénomène touche tous
les continents, il faut expliquer pourquoi il est nettement plus marqué en Europe dont la part dans la population mondiale passe de 15% à 25%. Cela conduit à une interrogation sur la transition démographique et ses facteurs explicatifs.

La fin de la période est marquée par l’essor considérable des migrations européennes vers lesautres continents qui tient à la hausse brutale de la population, au développement général de la mobilité, aux mutations économiques et sociales et aux progrès des transports. Environ 60 millions de migrants quittent l’Europe entre 1820 et 1914, surtout vers l’Amérique. Ces migrations sont d’une grande diversité :
- différences de développement économique entre les régions d’origine ;
- influence de logiques collectives (familiales ou régionales) ou motivations plus individuelles ;
- facteurs économiques ou politiques
- migrations temporaires ou durables.

Des permanences se dégagent cependant : la prépondérance du facteur économique, la difficulté de la migration qui explique le nombre important de
retour (un quart des migrants). Ce qu’il importe de faire comprendre, c’est que l’émigration n’est pas un phénomène ponctuel mais un processus souvent à moyen ou long terme.

La décision de migrer répond donc à une grande complexité de facteurs que l’on retrouve dans les migrations contemporaines.


Proposition pédagogique
  • Lien vers la fiche Eduscol : ici

- Plan proposé :
PROBLEMATIQUE : Pour quelles raisons, la population Européenne explose-t-elle au XVIIIème siècle ? Quels facteurs expliquent les migrations contemporaines des Européens au XIXème siècle ?
I. UNE POPULATION QUI STAGNE DE L’ANTIQUITE AU XVIIIEME SIECLE
II. LA REVOLUTION DEMOGRAPHIQUE DU XVIIIEME SIECLE
III. AU XIXEME SIECLE, L’EMIGRATION EUROPEENNE DEVIENT MASSIVE.

- L’extrait de "Gang of New York" à insérer dans la présentation (diapo 14)

  • Le fil rouge (exercices de mémorisation)
    - la présentation projetable
    - la fiche élève
    NB : les exercices du fil rouge doivent être distillés tout au long de la séquence en avertissant en amont les élèves sur les points à réviser (évaluation positive). Relevez la fiche élève et rendez-la notée pour l’exercice suivant.

Séquence réalisée par Corinne Mathieu, professeure au LPO Lumina Sophie de Saint Laurent du Maroni, chargée de mission auprès de l’IA-IPR, IAN histoire géographie.

Télécharger cet article : Enregistrer au format PDF

Edito

Le site d’histoire-géographie de notre académie est particulièrement riche et précieux pour l’enseignement de nos disciplines.
Régulièrement mis à jour, il s’adresse aux collègues débutant.e.s qui y trouveront des ressources pédagogiques, didactiques et des conseils pour bien démarrer dans leurs missions, mais aussi aux professeur.e.s plus expérimenté.e.s qui pourront enrichir leurs cours grâce à des mises au point scientifiques tenant compte de l’actualité de nos disciplines.
La rentrée 2017 est marquée par la mise en œuvre obligatoire des adaptations de programmes pour les DROM des cycles 3 et 4 des écoles et collèges, publiées au Bulletin Officiel de l’Education Nationale n°11 du 16 mars 2017. Des ressources nouvelles commencent à être proposées dans notre site.
Celui-ci est aussi nourri par le travail des services éducatifs proposé par le Musée des Cultures Guyanaises, les Archives Territoriales de Guyane et le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine de Saint-Laurent-du-Maroni.
Vos propositions d’enrichissement, validées par l’Inspection et à adresser à notre IAN (Interlocutrice Académique au Numérique) Corinne MATHIEU, sont les bienvenues.

Jean-Marc PRIEUR
IA-IPR d’histoire-géographie
Académie de Guyane.

Agenda

- Le 11 Octobre 2017
Agrégation interne : question d’histoire ancienne -14h-18h- Cayenne Rectorat
- Le 12 Octobre 2017
Clôture des inscriptions aux concours d’enseignement
- 15 Octobre 2017
Fermeture du PAF
- Le 18 Octobre 2017
Réunion RAEP : préparation, motivation et attendus


©2017 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales