ESPACE
Site Histoire-Géographie Académie de la Guyane

DNB 2017 et éducation à la défense

Chères et chers collègues,

Voici deux informations importantes. La première concerne surtout les enseignants de collège, la deuxième s’adresse à toutes et tous.

1) L’épreuve d’histoire-géographie-EMC au DNB 2017 :
Je vous rappelle qu’il existe des sujets d’essai ou "zéro" pour les séries générales et les séries professionnelles. Ils peuvent guider votre travail de préparation à la future épreuve.
a) Les copies d’HG-EMC :
Elles seront relevées à l’issue de la première période de deux heures, avant que les élèves ne travaillent sur leur épreuve de français. Il y aura ainsi deux distributions distinctes de sujets.
Les élèves-candidats travailleront sur une copie d’examen usuelle et non sur le sujet lui-même, sauf si un exercice le nécessite. Il y aura dans ce cas une feuille détachable à joindre avec la copie.
b) L’ articulation avec le français :
L’épreuve de "français-histoire-géographie-EMC" constitue la deuxième épreuve du DNB. L’originalité de cette épreuve tient à l’articulation de la partie "français" avec nos disciplines. Elle repose sur une thématique commune. Cette dernière apparaît dans l’un des exercices d’histoire, de géographie ou d’EMC et dans l’une des différentes parties de l’épreuve de français.
Deux hypothèses :

  • l’un des thèmes d’HG-EMC est repris en français à travers un questionnement relatif au corpus documentaire, à l’un des documents de français ou au travail d’écriture.
  • l’ un des documents d’HG-EMC est commun aux deux disciplines et fait l’objet de questionnements différents et séparés.
    Ainsi, dans la perspective de l’organisation de vos DNB blancs, je vous invite à rechercher une thématique commune propre à fédérer les différentes disciplines.
    c) Les exercices d’histoire et de géographie (exercices 1 et 2) :
    Les exercices sont bien distincts selon les deux disciplines : si l’exercice 1, sur document(s), porte sur une discipline (histoire ou géographie), l’exercice 2 portera sur l’autre discipline.
  • Pour l’exercice 1 : un titre permet de mentionner le thème du programme auquel le ou les documents se réfèrent. Les documents sont également titrés.
    Plusieurs questions accompagnent le ou les documents (autour de 5 questions au maximum). Elles visent à évaluer la maîtrise de la compétence du cycle 4, "analyser et comprendre un document". Les questions sont souvent rédigées autour de verbes d’actions. Cela permettra au candidat de mobiliser des connaissances pour décrire, analyser, expliquer, contextualiser. En aucun cas, elles ne font du document un prétexte à demander des connaissances extérieures. Aucune question ne nécessite un développement long.
  • L’exercice 2 (dans l’autre discipline) évalue la compétence "maîtriser différents langages pour raisonner et utiliser des repères historiques ou géographiques. Le développement construit peut être d’une vingtaine de lignes et sert à évaluer le raisonnement appuyé sur des connaissances. A la suite de ce développement, une autre question mobilise un autre langage possible (frise chronologique, croquis, schéma…).
    d) L’exercice d’EMC :
    Le texte de l’épreuve précise q’une "problématique d’EMC est posée à partir d’une situation pratique. Le candidat répond à une ou plusieurs questions qui, éventuellement, s’appuient sur un ou deux documents". Pour la session 2017, le candidat devra répondre à plusieurs questions (3 à 5), éventuellement à partir d’un document, mais celui-ci n’est pas obligatoire.
    Le questionnement sollicite des compétences développées dans le cadre de l’EMC pour produire une réflexion citoyenne qui peut s’appuyer sur une approche critique de la situation présentée et prenant appui sur des connaissances. Les réponses sont rédigées et la qualité de l’argumentation est évaluée.
    N.B : je rappelle que nos élèves de 3ème n’ayant suivi qu’une partie des nouveaux programmes du cycle 4, une note publiée au BO définit les "limitations des champs d’interrogation" :
    http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=106994

2) La nouvelle plateforme d’enseignement de défense, educ@def :

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/educadef

Ce site, conçu, piloté et mis en ligne sous l’autorité de l’Inspection générale de l’Education nationale par le bureau des actions pédagogiques du ministère de la défense (direction de la mémoire, du patrimoine et des archives) , met à la disposition de la communauté éducative, et plus largement du grand public, de nombreuses ressources actualisées, facilement utilisables et souvent inédites, sur l’enseignement de défense.

educ@def rassemble en effet trois axes d’informations sur l’enseignement de défense.

Il présente tout d’abord de nombreuses ressources pédagogiques et documentaires (corpus réglementaire, articles, supports audiovisuels adaptés au contenu des programmes, offres pédagogiques des lieux de mémoire, liens vers les sites des académies…) sur l’enseignement de défense.

Il indique les ressources à disposition des enseignants pour construire un projet pédagogique d’enseignement de défense (fiches sur les lieux de mémoire, offre des musées et mémoriaux, modalités de financement des projets pédagogiques et des actions des trinômes académiques….).

Enfin , il précise les supports pour former et se former à l’enseignement de Défense.

Plus largement, il mentionne les dispositifs contribuant aux liens Défense-jeunesse.

Très cordialement.

PRIEUR Jean-Marc
IA-IPR histoire-géographie
Académie de Guyane

Agenda

- Le 29 Septembre 2019
Clôture des inscriptions au PAF

- Le 02 Octobre 2019
Réunion d’information sur l’Agrégation Interne (14h-17h) Cayenne/Rectorat

- Le 02 Octobre 2019
Réunion d’information sur le CAPES interne (14h-17h) Cayenne/Saint Laurent du Maroni

- Du 16 au 18 Octobre 2019
Stage de professionnalisation des enseignants néo-contractuels Cayenne/Saint Laurent du Maroni


©2019 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales